Club alisitt de Rabat et Salé

Un espace de rencontre des lauréats de l'Institut Supérieur International du Tourisme de Tanger
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Trophée Hassan II: Quand golf et tourisme font bon ménage

Aller en bas 
AuteurMessage
am3doure



Masculin
Nombre de messages : 108
Age : 55
Localisation : Rabat
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Trophée Hassan II: Quand golf et tourisme font bon ménage   Sam 27 Oct - 14:15

Trophée Hassan II: Quand golf et tourisme font bon ménage
Publié le 26/10/2007


Parmi les stands les plus en vue aménagés au Royal Golf Dar Es Salam de Rabat, à l'occasion du 35è Trophée Hassan II, celui de l'Office national marocain du tourisme (ONMT), qui constitue une fenêtre sur les richesses naturelles et culturelles du Royaume et un témoignage du rôle de ce prestigieux événement golfique dans la promotion du tourisme national.

Il s'agit là d'un mariage heureux et de longue date entre le golf, un sport qui attire des touristes haut de gamme, et le tourisme, un des secteurs majeurs de l'économie nationale qui vibre actuellement au rythme du plan Azur et
de la Vision 2010.

Diversité naturelle, climat modéré, peuple accueillant, proximité géographique de l'Europe, tous les atouts sont là pour faire du Maroc une destination golfique des plus prisées. Il aurait fallu seulement déclencher la dynamique, et c'est là qu'intervient le Trophée Hassan II.

Grâce à son succès, dès la première édition en 1971, cette manifestation sportive s'est imposée comme un rendez-vous de choix dans le calendrier des professionnels de haut niveau. La conséquence en est une large couverture médiatique au niveau international qui relate, à chaque édition, l'image de ce Maroc authentique qui ne cesse de progresser sans nier son histoire.

Les effets bénéfiques sur le tourisme national ne tardent pas à se manifester. En terme de contribution, les faits sont encourageants. Selon des chiffres du ministère du Tourisme et de l'Artisanat, le Maroc dénombre aujourd'hui 70.000 touristes étrangers intéressés par le golf, pour un potentiel de 217.000 golfeurs par an. Les golfeurs français représentent 59 pc de ce nombre. Les Allemands sont deuxièmes (20 pc), suivis des Italiens (7,5 pc) et des Anglais (2,5 pc).

Sur le plan de l'infrastructure, l'évolution est significative. De quelques clubs au lendemain de la 2è guerre Mondiale, le Maroc compte désormais 17, dont chacun se distingue par un cadre à part.

Du prestige des villes impériales (Fès, Meknès, Rabat), avec toute leur charge culturelle et historique, à la magie de la nature de la Méditerranée (Tanger, Tétouan), de l'Atlas (Marrakech) ou du Sud (Agadir), particulièrement prisé par les amoureux du soleil, la carte golfique nationale offre une sélection de links aux cadres idylliques dessinés par des architectes de renommée internationale. De quoi attiser la convoitise des mordus de la petite balle blanche des quatre coins du globe.

Le golf, qui devient ainsi un incontournable élément de la gamme des produits touristiques proposée par le Maroc, occupe une place de choix dans les plans visant le développement du secteur touristique, tels la Vision 2010 et le plan Azur. Pour le ministère de tutelle, l'objectif à l'horizon 2010 est d'accueillir 172.500 touristes golfeurs au Maroc.

Pour cela, la stratégie adoptée est basée sur trois axes: Une constante évolution du produit sur les plans qualitatif, à travers l'adaptation du produit aux standards internationaux, et quantitatif, par l'expansion et la création de parcours, une distribution adaptée à chaque marché cible et le renforcement de la notoriété du Maroc en tant que destination golfique exclusive via un plan de communication ciblé.

Le développement de l'infrastructure golfique représente un volet majeur de cette stratégie. Ainsi, le plan Azur, étalé sur cinq ans et qui a pour but de valoriser l'offre balnéaire du Maroc à travers la création de six nouvelles stations sur les côtes méditerranéennes et atlantiques, comprend la création de nouveaux parcours couplés au développement de ces nouvelles stations balnéaires.

Parmi ces installations, figurent celle de Saïdia, bordée par la côte méditerranéenne, près de la ville de Oujda. Cette nouvelle station, déjà en chantier, dispose d'une capacité totale de 28.000 lits et sera dotée de 3 parcours de 18 trous chacun.

Les quatre autres stations, situées sur la côte atlantique, sont Lixus, près de la ville de Larache (12.000 lits et 2 parcours de 18 trous), Mazagan (8.000 lits et 2 parcours de 18 trous), Mogador (8.700 lits et 3 parcours de 18 trous) et Taghazout, au nord d'Agadir (26.000 lits et 3 parcours de 18 trous).

Selon le ministère, le Maroc comptera, en 2010, 28 nouveaux parcours de 18 trous, qui permettront d'atteindre l'objectif fixé de 172.500 golfeurs par an, soit deux fois et demi de plus qu'en 2006, et offrira dès lors 10 destinations à 3 parcours.

En marge de ces projets, la ville de Fès bénéficiera, dans le cadre de son plan de développement régional lancé en novembre 2005, d'un nouveau parcours de 18 trous en 2010.

A Marrakech, on prévoit la création de deux nouveaux parcours de 18 trous et d'un autre parcours de 24 trous (2008) et l'extension des parcours existants.

Ainsi, le golf de la Palmeraie passera de 18 à 27 trous, alors que le Golf d'Amelkis passera de 18 à 27 trous dans un premier temps, puis à 36 trous ultérieurement.

Casablanca compte également enrichir son offre par la réalisation d'un premier parcours de 18 trous et de deux parcours de golf de 27 trous chacun, tandis qu'Agadir verra la création d'un nouveau club de golf de 27 trous appartenant à un hôtel cinq étoiles de la ville. Un nouveau né qui renforcera davantage le positionnement de la ville après l'extension du Golf du soleil qui est passé de 27 à 36 trous.

MAP

http://www.hassan2golftrophy.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zorkani.uniterre.com
 
Trophée Hassan II: Quand golf et tourisme font bon ménage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les seins se font la malle....
» Quand les Zanimaux nous font rire...
» Quand Jean Bertrand Aristide fait le ménage et clarifie
» Quand les démons font face à leur destin
» Quand les choses se font naturellement... [Lucy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club alisitt de Rabat et Salé :: Tourisme Marocain :: L'évolution du secteur touristique-
Sauter vers: